La petite marchande de rêves de Maxence Fermine.

J’ai lu ce livre de 176 pages paru aux éditions Michel Lafon.

Pour en lire un résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai d’abord flashé sur la magnifique couverture avant de voir que c’est le premier livre jeunesse de Maxence Fermine, un de mes auteurs favoris donc je l’ai acheté tout de suite et lu dans la foulée!

Dans ce livre, j’ai découvert une histoire pleine de poésie, de rêves,… comme toutes celles que j’ai déjà lu de cette auteur jusqu’ici donc cela ne m’a pas trop étonné!

J’ai vraiment beaucoup aimé que cette histoire nous fasse réfléchir à ce qui se passe après la mort ou dans les expériences de mort imminente ou plus simplement en cas d’inconscience ou de coma puisque c’est ce qu’il arrive au garçon qui est le personnage principal de cette histoire. C’est un thème difficile à aborder avec les enfants et j’ai trouvé que cette histoire est poétique, divertissante tout en abordant ce sujet assez lourd.

Bref, j’ai vraiment beaucoup aimé ce petit livre jeunesse qui est richement illustré et je lui donne la note de 9/10.

Ma chronique en vidéo:

 

 

Le labyrinthe du temps de Maxence Fermine

J’ai lu ce livre de 186 pages paru aux éditions Le Livre de Poche.

Pour en lire le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai beaucoup aimé l’histoire de cet archimandrite (religieux) explorateur qui va porter la bonne parole en 1803 et qui, après une attaque du bateau sur lequel il voyageait,  devient le seul survivant  avant se se retrouver pris au piège sur une île mystérieuse où le temps s’est arrêté. Il avait emmené pour tout bagage un coffre mystérieux qui serait au centre d’une profétie.

En effet, ce coffret aurait appartenu à Tahar le sage et contiendrait une des 3 clés qui permettrait d’accéde à une vérité que le Vassili Evangelisto a hâte de découvrir. Pour découvrir cette révélation, il doit d’abord pouvoir reunir les 2 autres coffres identiques à celui qu’il possède déjà si ce n’est qu’ils ne sont pas réalisés dans la même matière, ils sont chacun fermés par 7 codes à décrypter. Une fois les 3 coffres ouverts, il faut encore trouver le dernier coffre qui est celui qui détient le secret de la prophétie et l’ouvrir avec les trois clés trouvées dans les coffres.

Vassili Evangelisto va réussir à remettre le temps en marche et vu rapidement s’appercevoir que cette île recèle pas mal de mystères…

Atour de cette aventure, il y a bien entendu, des rencontres qui vont avoir lieu, des amitiés qui vont se forger et même de l’amour qui va naître entre certains personnages vivants sur l’île.

C’est une histoire d’aventure bien constuite, comme un conte pour enfant, contenant des énigmes que le personnage principal va résoudre, un voyage, une île inconnue, des personnages attachants et surtout une morale à la fin qui est écrite en toute lettre: ne négligez pas vos amis et profitez du temps présent!

Même si c’est histoire est moins poétique de Neige ou Le violon noir du même auteur, j’ai malgré tout beaucoup aimé ce conte!

Ma note sera de 8,5/10 car j’ai trouvé ce conte merveilleux mais peut-être un peu trop « religieux ou moralisateur » et surtout moins poétique que les deux autres livres que j’ai pu décourvir de cet auteur. Cela dit, j’ai quand-même beaucoup apprécié cette histoire.

Etat de ma PAL: 225/227

En vidéo:

Le violon noir de Maxence Fermine

J’ai lu ce livre de 127 pages paru aux éditions Points.

Pour le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Maxence Fermine nous raconte ici une très belle histoire qui a tout d’un conte qui est écrit dans un style très chantant. ce styla chantant est plutôt un atout pour une histoire musicale qui nous parle de chant et de violon!

J’ai beaucoup aimé la rencontre entre Johannes Karelsky et Erasmus le luthier qui va conter à son visiteur une histoire d’amour très particulière…

Je dois avouer que la fin m’a un peu étonnée mais finalement, c’était peut-être assez judicieux de la part de l’auteur puisque cette fin renforce le récit (à mon goût). Cela dit, pour découvrir la fin, je vous conseille vivement de lire le livre que j’ai beaucoup apprécié.

Bref, avec ce livre de Maxence fermine, je suis rentrée à nouveau en contact avec la plume de Maxence Fermine qui m’avait tant fait aimer Neige. Je crois que je viens de découvrir un nouvel auteur « chouchou »!

L’ayant emprunté en bibliothèque, je lirai bientôt Le labyrinthe du temps du même auteur qui viendra peut-être confirmer mon coup de coeur pour le style de l’écriture si chantante et poétique de Maxence fermine.

Ma note pour ce livre sera de 9/10, c’est un très bon livre même si ce ne fut pas le même coup de foudre qu’à la lecture de Neige.

En vidéo:

Neige de Maxence Fermine

J’ai lu ce livre de 96 pages paru aux éditions Points.

Pour le résumé du livre, c’est par ici.

Mon avis:

Un vrai coup de coeur!!!

Le récit est fluide, poétique, plein, d’amour, de sagesse tout en simplicité! J’ai adoré!

J’ai cru en commençant le livre que ça allait être un récit dans le genre du conte du chat maître zen c’est à dire une histoire empreinte de morale, de philosophie,… et le fait que le jeune Yuko, jeune poète, dont le sujet de pédilection est la neige doive partir à la recherche d’un maître dans l’art de la poésie, ne m’a laissé pensé que sans doute il y aurait tout au long du chemin des haiku qui allaient être d’un genre plus philosophique  mais non! En fait, toute l’histoire tourne autour d’une histoire d’amour et je pense que c’est ça que j’ai vraiment adoré!

Cette histoire se déroule dans un environnement particulier,les montagnes enneigées du japon, et ce paysage contribue sans doute aussi à la poésie et à la magie de l’histoire.

Je ne sais comment mieux décrire le plaisir que j’ai eu à lire ce tout petit livre mais je le conseille vivement à tous!

Ma note pour cette petite merveille sera de 9,5/10

Ce livre fut le premier de cet auteur que j’ai lu mais je tenterai sans doute un autre livre de M. Fermine dès que j’en aurai l’occasion!

En vidéo: