Le palanquin des larmes de Chow Ching Lie

J’ai lu ce livre de 382 pages paru aux éditions J’ai lu.

Pour le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai faire de gros efforts et vraiment m’accrocher pour finir ce livre! Et pourtant, je ne peux pas dire que j’ai détesté…

Je pense simplement que ce n’est pas ma lecture favorite tout simplement parceque toute l’histoire se passe sur fond de guerre et de tristesse. Il y a aussi beaucoup de références historiques et géopolitiques de l’époque et tout ça fait que ça allourdit ce témoignage. Certains trouveront sans doute que tous les détails historiques et politiques rendent ce livre encore plus interressant mais personnellement, je n’ai jamais aimé ni l’histoire, ni la géographie et encore moins la politique alors…

Ce que j’ai surtout détesté dans ce livre, plus encore que les explications autour des faits historico-politiques, c’est la mise en page aux éditions J’ai lu! Je ne sais pas si dans une autre édition, c’est mieux mais en tout cas, ici, j’ai pas aimé du tout! Le texte est écrit tout petit et pour les commentaires en pieds de page, il faudrait presque une loupe. Pas non plus de grands intelignes pour aérer le texte, tout est tassé, les chapitres font parfois une trentaine de pages. J’ai pas aimé non plus la présentation des chapitres qui commencent par une description de son contenu ( c’est long et ensuite, il n’y a plus de surprise…)

Passons à ce que j’ai aimé:

Le fait que ce soit une histoire vrai et qu’elle finisse plutôt bien.

J’ai aimé apprendre différentes coutumes chinoises que je ne connaissais pas par exemple tout ce qui se passe autour du mariage (forcé), j’ai été surprise de voir qu’il y a tant de rites autour de cette cérémonie.

J’ai été étonnée de voir, à l’époque, à quel point les femmes étaient insignifiantes dans ce pays.

J’ai aimé le caractère de Ching Lie qui ne se laisse pas faire, qui se retrouve bien souvent obligée de plier devant l’autorité de sa famille pour obéir aux différentes coutumes…

J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de sa vie dans sa famille et avec la musique.

En somme j’ai aimé le côté positif, la bonne évolution des choses malgré les malheurs auxquels elle a dû faire face!

Ma note pour ce livre: 6/10 car je ne peux pas mettre de côté mon manque de motivation dans cette lecture due aux différents points négatifs cités ci-dessus.

Si vous êtes passionnés par les moeurs et coutumes chinoises, que vous aimez l’histoire et la politique, lisez ce livre sans hésiter! Ce n’est pas parceque je n’ai pas été conquise que vous ne le serez pas…

En vidéo: