Des contes de Noël d’Anne Perry

J’ai lu ce livre de 511 pages paru aux éditions 10/18.

Pour en lire un résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai apprécié la préface dans laquelle l’auteur nous dit avoir aimé remettre en scène certains personnages qui étaient déjà apparu dans d’autres de ses livres. J’ai aimé également la couverture de ce recceuil de 4 contes ou plutôt nouvelles policières.

Par contre, en ce qui concerne ces nouvelles, j’ai trouvé que l’auteur mettait trop de temps à entrer dans le vif du sujet. En effet, il y a à chaque fois une enquête et finalement celle-ci était très réduite car il y avait beaucoup de descriptions pour planter le décors.

D’autre part, la plupart du temps les enquêteurs fouinent dans des affaires de famille et finissent par faire en sorte que le coupable se dénonce ou qu’il se trahisse en publique et j’ai trouvé que c’était parfois un peu facile. En fait, ça ressemble assez au style d’Agatha Christie dont je n’apprécie pas trop le style non plus…

Bref, je sais que je n’ai lu que des histoires de Noël de Anne Perry et que visiblement ce ne sont pas ses meilleurs enquêtes mais je n’ai plus envie de persévérer avec cet auteur donc je vais en rester là car il me semble que c’est son style d’écriture qui ne me convient pas…

Vous l’aurez compris, je n’ai pas apprécié ces contes cela dit, je pense qu’ils pourraient plaire à beaucoup d’autres…!

Ma chronique en vidéo:

 

 

 

 

Publicités

La révélation de Noël de Anne Perry

J’ai lu ce livre de 184 pages paru aux éditions 10/18.

Pour le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Ce fut un bon moment de lecture mais qui ne restera pas dans les annales.

J’ai aimé l’ambiance du roman et heureusement car tout est basé la dessus…

Il y a une enquête mais elle a finalement lieu assez loin dans le récit et est assez vite expédiée.

En effet, plus de la première moitié du livre sert à planter le décors et c’est très bien car j’ai aimé l’histoire de la nièce et de sa tante sur fond de payasages Irlandais et de tempête au cours de laquelle ces deux femmes recueillirent un marin sauvé inextrémisse d’un nauffrage.

Cela dit, après avoir lu l’entièreté de la nouvelle policière, je trouve que plus de 100 pages pour planter de décors sur 184 pages, c’est beaucoup, non?

L’enquête est amenée par la tante qui sait qu’il y a des secrets qui gâchent la vie des villageois, et elle se sera menée à bien par sa nièce, Emily, qui interrogera la population avec plus ou moins de finesse car elle n’est pas détective…

J’ai trouvé que les personnages étaient tous assez bien dépeints et attanchants, même l’auteur du crime perpétré il y a 7 ans et qui fait l’objet du fameux secret des villageois. (Ainsi, j’ai dit ce que je pensais du meutrié sans vous dire qui il est!Par contre, pour le secret, vous saurez que c’est un meutre mais bon…!)

Les paysages sont bien décrits également, je me serais crue en Irlande durant toute la lecture et en somme ce fut comme je le disais une bonne lecture, mon seul regret est qu’on ne soit pas projeté dans le vif du sujet un peu plus rapidement afin de nous laisser éventuellement pencher vers quelques autres fausses pistes… Pour donner encore un peu plus de mystère!

Pour tout dire, le fait que l’enquête soit si vite résolue sur la fin donne l’impression qu’on attend avec impatience qu’il se passe quelque chose et cela rend certains passages du début du livre un peu longuets!

J’ai oublié de vous le dire, sans doute parceque au fond, pour l’enquête cela à peu d’importance, mais toute l’histoire se déroule en période de Noël!

Ma note: 7,5/10 pour les descriptions des paysages Irlandais qui m’ont rappelé des vacances en Irlande (non, je n’ai pas joué les détectives en vacance!)

En vidéo: