Le coeur d’une autre de Tatiana de Rosnay

J’ai lu ce livre de 278 pages paru aux éditions Le Livre de Poche.

Pour en lire un résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Voici un roman que j’ai vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé et qui a frôlé le coup de coeur.

J’ai adoré cette très belle histoire qui nous fait voyager en Italie avec un homme qui a reçu une transpantation cardiaque. Cet homme part à la recherche d’indices sur sa donneuse. Le tout est romancé, poétique et écrit avec beaucoup de finesse.

Que dire de plus? Ha, oui, lisez-le!

Ma note est de 8/10.

Ma chronique en vidéo:

Challenge ABC: 14/26

Tu chercheras mon visage de John Updike

J’ai lu (la moitier) de ce livre de 282 pages paru aux éditions Seuil.

Pour en lire un résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Voici un auteur que j’ai découvert à l’occasion de mon challenge ABC 2012 et dont je n’ai pas apprécié la plume qui m’a paru trop alambiquée. Je n’ai pas apprécié non plus la mise en page du texte qui était très serré, sans inter-lignes et sans découpages en paragraphes ni en chapitres.

Quand à l’histoire à proprement parler, elle m’a semblée longue et ennuyeuse et surtout, elle n’est pas parvenue à m’interresser.

En effet, en tant que lecteur, nous assistons, de manière passive, à une intervieuw d’une veille dame, artiste peintre et veuve du grand peintre Jackson Pollock. Cette veuve nous raconte des bribes de sa jeunesse tout en nous démontrant qu’elle la regrette et qu’elle se sent vieille mais pas autant dans sa tête que dans son corps, si bien qu’elle envie la jeunesse de la journaliste et le lui fait sentir de temps à autre. Cette vieille dame se répète par moment ce qui rend la lecture ennuyeuse mais en même temps, ça donne une dimension particulière  à ce personnage qu’on a envie de plaindre et qui en devient attachant.

La journaliste  pose des question, relance le monologue de la veuve que se soit sur son premier mari, si le second ou sur sa vie en tant qu’artiste peintre. Elle ne sait pas elle même où elle va avec cette intervieuw et c’est lorsqu’elle l’a avoué au milieu du livre que j’ai décidé d’abandonner cette lecture qui ne m’interressait déjà pas trop…

Ici, je n’ai eu que quelques confidences de la part d’une veille dame et j’en espérais plus. J’attendais un secret, une énigme ou quelque chose du genre. Ce n’était pas la cas, je n’ai eu droit qu’à des banalités. Peut-être qu’un grand fan du monde de l’art serait conquis mais pas moi…

Ma note pour cette lecture abandonnée à la moitier du livre est de  4/10.

Ma chronique en vidéo:

Challenge ABC: 13 /26

Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates

J’ai lu ce livre de 125 pages paru aux éditions J’ai Lu.

Pour en lire un résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Moi qui ait habituellement un avis plutôt tranché, cette fois, je ne sais pas exactement si j’ai aimé ou pas… C’est rare mais ça arrive!

Quoiqu’il en soit, cette histoire ne laisse pas de mabre!

La plume de l’auteur et surtout l’organisation de son texte m’a beaucoup plus plu dans ce roman que dans « Le triomphe du singe-araignée ».

Cette fois c’est plutôt le fait que le texte nous revoie à nous même ét surtout à cette curiosité perverse mais humaine qui nous pousse à tourner les pages pour en savoir de plus en plus sur cette histoire malsaine, sombre et terrifiante.

Cette histoire nous pousse aussi à réfléchir à jusqu’où peut aller l’emprise d’un professeur sur ses élèves  mais aussi plus simplement, jusqu’où peut-on aller par amour.

Bref, ce livre dans lequel tous les personnages ont un côté obscur, même le perroquet qui est d’une méchanceté rare, est malgré tout très prenant et ne nous laisse pas en paix même après en avoir terminé la lecture.

C’est bien parceque ce livre choquant ne sortira pas de ma mémoire de si tôt que je pense que d’une certaine manière je l’ai aimé et donc qu’il vaut sans doute une note de 8/10 car il a du atteindre son but!

Ma chronique en vidéo:

Challenge ABC: 12/26

Piège nuptial de Douglas Kennedy

J’ai lu ce livre de 251 pages paru aux éditions Pocket.

Pour en lire un bref résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Ce livre a été ma première lecture de Douglas Kennedy et j’ai aimé même si ça n’a pas été un coup de coeur.

Je dois avouer, comme je l’ai dis dans la vidéo, que j’ai été surprise dans les premiers chapitres de la façon de parler des personnages qui me paraissait vulgère mais une fois que le décors est planté et que l’on connait un peu mieux Nic (le personnage principal) ça va beaucoup mieux!

J’ai beaucoup aimé l’aventure ou plutôt la mésaventure de Nic, ce journaliste qui quitte tout pour un voyage en solitaire au pays des kangourous.

La plume de l’auteur est plutôt agréable à lire et je me suis rapidement laissé prendre au piège de cette histoire qui ne manque pas de suspense. A partir du moment où se pauvre Nic s’est fait séquestrer par Angie, sa nouvelle femme, je n’ai cessé de tourner les pages pour savoir comment il allait faire pour s’échapper de ce piège nuptial!

Bref, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce livre dépaysant qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout.

Ma note pour ce livre est de 8/10 car malgré tout, ça n’a pas été un coup de coeur…

Ma chronique en vidéo:

Challenge ABC: 11/26

Baguettes chinoises de Xinran

J’ai lu ce livre de 341 pages paru aux éditions Philippe Picquier.

Pour en lire un résumé, c’est par ici.

Mon avis:

D’abord, ce livre est en fait un recueil de trois témoignages qui ont été rassemblé et quelque peu romancé. En effet, les histoires des trois soeurs dans ce livre sont bien des histoires qui sont arrivées à des filles que l’auteur a connu mais ces filles ne se connaissaient pas et n’étaient pas soeur dans la réalité. J’ai aimé cet aspect « histoires vraies/tranches de vie ».

Ensuite, ce livre m’a permis de découvrir les différences énormes qu’il y avait encore il y a à peine une dixaine d’années (et qui sont peut-être toujours d’actualité) entre les gens de la ville et de la campagne en Chine.

J’ai beaucoup aimé les trois soeurs qui vont en ville pour trouver du travail et qui sont très attachantes, chacune a son parcours et j’ai beaucoup aimé les suivre dans leurs aventures.

Bref, tout ça pour dire que j’ai tout aimé dans cette lecture qui a été un énorme coup de coeur pour moi! Je pense que ce livre fera partie désormais de ceux que je ne cesse de recommander à tous!

Ma note pour ce livre est de 9,5/10!

Ma chronique en vidéo:

Challenge ABC: 10/26

En toute impunité de Jacqueline Harpman

J’ai lu ce livre de 220 pages paru aux éditions Le Livre de Poche.

Pour en lire un résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère, le cadre, les personnages, l’histoire qui ne manque pas d’humour et surtout le style d’écriture de l’auteur.

En fait, j’ai passé un très bon moment en compagnie de ce livre.

J’ai eu qu’un seul regret: la fin était trop prévisible. Il y a une énigme dans ce livre qui tourne autour d’un secret familial et qui est bien gardé mais j’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez de fausses pistes pour me détourner ou dumoins me faire douter de mon hypothèse de départ. D’ailleurs, moi qui n’ai pas l’impression d’être très perspicace, habituellement lorsqu’il s’agit d’une enquête car je ne trouve pas le coupable avant la fin du livre, cette fois, mon hypothèse était la bonne et du coup, j’ai trouvé que c’était peut-être un peu facile. Je me dis que le résumé en quatrième de couverture en dit peut-être trop et que c’est pour cela que j’ai rapidement trouvé quel(s) étai(en)t le(s) coupable(s).

 

Ma note est donc de 8/10 car, mise à part le petit bémol à propos de la chute qui était prévisible, j’ai beaucoup aimé  cette lecture!

Ma chronique en vidéo:

 

Challenge ABC: 9/26

 

 

 

La fille de papier de Guillaume Musso

J’ai lu ce livre de 476 pages paru aux éditions Pocket. (en version ebook)

Pour en lire un très bref résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Contrairement à l’avis général sur la blogosphère littéraire qui était plutôt très positif, mon avis est assez mitigé!

Je n’ai pas aimé le début où j’ai eu l’impression que le personnage principal, Tom, l’écrivain à succès se complaisait dans son malheur et dans sa dépression!

Ensuite, je m’attendais à une histoire magnifique et merveilleuse à la limite de la féérie où l’écrivain rencontre par enchantement le personnage féminin de son roman à succès.

Ou à l’opposé, à quelque chose de vraiment terre à terre malgré le titre mais qui a du charme.

Et finalement, j’ai trouvé que c’était ni vraiment l’un ni vraiment l’autre mais simplement une histoire tirée par les cheveux!

J’ai touvé certains passages vraiment longs.

Il y a cette fameuse recherche de l’unique exemplaire du tome 2 de la saga d’où est tombée la jeune fille « de papier » et là aussi, j’ai trouvé que ça commençait à devenir long. A chaque fois que les deux meilleurs amis de l’écrivain sont prêts à tomber dessus, il se volatilise à nouveau, ça en devenait agaçant!

Le dernier quart du livre a sauvé ce livre a mes yeux puisque c’est la partie de l’histoire à laquelle j’ai le plus accroché, que j’ai lu d’un seul trait et que j’ai vraiment apprécié.

Ma note pour ce livre est de 7/10 car heureusement, la fin a fait remonter mon opinion par rapport à cette histoire!

Ma chronique en vidéo:

Challenge ABC: 8/26