Petit mot un peu spécial et chronique du livre « Les piliers de la terre » de Ken Follett.

Bonjour et Bonne année 2013 à toutes les personnes qui suivent mon blog!

Je m’escuse pour cette absence mais voilà, j’attendais un petit garçon qui est arrivé le 13 décembre 2012 et du coup tout a un peu été chamboulé!

En décembre j’ai donc fini « Les piliers de la terre » de Ken Follett et commencé les « Contes de Noël » de Anne Perry qui sont un peu à l’abandon pour l’instant…

Venons-en aux choses sérieuses:

J’ai lu ce livre de 1050 pages paru aux éditions Le livre de poche (en version ebook)

Pour en lire un résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Voici un livre à lire absolument!!! J’ai beaucoup apprécié cette lecture et mon mari également! Nous avons tous les deux trouvés que le livre est bien mieux que le feuilleton (qui d’ailleurs ne reflète pas l’histoire du livre à l’identique!).

Dans ce livre, malgré mes craintes, il n’y a pas de longues descriptions pompeuses des batiments donc il n’y a rien d’ennuyeux. Je me suis beaucoup accrochée aux personnages et une fois bien entrée dans l’histoire, je n’ai plus réussi à en décrocher! Bref, je n’ai pas vu le temps passer en lisant ce pavé. En effet le volume me faisait peur et pourtant, il se lit tout seul.

Bref, je vous recommande très vivement ce livre qui n’est pas passé loin du coup de coeur! Ma note est donc de 9/10 car franchement, quel roman!

Ma chronique en vidéo:

La maîtresse de Rome de Kate Quinn

J’ai lu ce livre de 540 pages paru aux éditions Presse de la Cité.

Pour en lire un résumé, c’est par là.

Mon avis:

J’ai aimé, surtout le début et la fin car au milieu j’ai ressenti un moment de flottement mais je pense, comme je le dis également dans ma vidéo que c’est à cause de ma lenteur en lecture du fait de mon état de santé un peu chaotique depuis quelques semaines… Donc ce n’est sans doute pas vraiment du au roman lui-même.

J’ai aimé dans ce livre:

Suivre l’ascension sociale de Thea qui est esclave et qui va se faire remarquer par l’empereur.

J’ai aimé suivre l’histoire d’amour de Thea avec Arius le barbare (gladiateur).

Je me suis amusée de la jalousie de Lepida Polia avant de vraiment la détester car c’est vraiment qu’une affreuse femme malfaisante même avec sa propre fille!

J’ai également détester l’empereur Domitien car il est cruel!  En fait lui et Lépidia me font penser aux vilaines belles mère ou aux sorcières dans les films de Disney, on ne peut que les détester!

Il y a encore une foule d’autres personnages qui sont attachants et dont on aime suivre les péripéties!

Le décors de la Rome du premier siècle qui est admirablement bien dépeind!

Les divers rebondissements dont le complot qui s’organise lors du dernier tiers du livre!

Ce que j’ai moins aimé:

Les histoires d’amour parfois compliquées même si, à la lecture, on comprend ce qui se passe.

Le moment de flottement, vers le milieu du livre comme je vous le disais plus haut,  même si c’est dû à mon état du moment…

Ma note pour ce roman est de 8/10, c’était un bon moment de lecture dans l’ensemble mais pas un coup de coeur!

Si vous voulez voir un autre avis très enthousiaste, je vous conseille de faire un tour chez Cajou.

Ma chronique en vidéo:

Geisha de Arthur Golden

Pour le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Magnifique histoire d’une petite fille qui devra affronter la vie et sa cruauté pour devenir une Geisha réputée.

J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir la vie d’une Geisha car c’est le premier livre que je lis à ce sujet et j’y ais appris pas mal de chose. D’ailleurs, je pensais les japonnais beaucoup plus réservé et à cheval sur les bonnes manières et la discrétion alors que dans ce livre, on nous dévoile un peu l’envers du décors…

J’ai beaucoup apprécié le style de l’auteur qui m’a permis de découvrir cet univers Japonais sans que je m’ennuie un seul instant car la vie de Sayuri est trépidente, il y a plein de péripécies et j’ai toujours eu envie de savoir ce qui va lui arriver ensuite. Va-t-elle retrouver sa soeur? Va-t-elle devenir une Geisha? Va-t-elle réussir à faire face à la méchanceté d’Hatsumomo (sa rivale)? Va-t-elle réussir à conquérir le soeur du président? Va-t-elle survivre à la guerre?Voilà une partie des questions qui m’ont tenues en halène tout au long de ma lecture.

Bref, ce fût une lecture très agréable et instructive, j’attends avec impatience de pouvoir visionner le DVD du film!

Ma note pour ce livre sera de 8,5/10 car j’ai vraiment beaucoup aimé mais qu’il manquait un petit rien pour que ce soit un coup de coeur… (Je ne sais même pas vraiment ce qu’il manque à vrai dire!)

L’état de ma PAL: 223/227 + Vent d’est, vent d’ouest + La lumière du lac + la femme de guerre que ma maman a retrouvé à la cave et m’a conseillé… Résultat: 226/227!

Le palanquin des larmes de Chow Ching Lie

J’ai lu ce livre de 382 pages paru aux éditions J’ai lu.

Pour le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai faire de gros efforts et vraiment m’accrocher pour finir ce livre! Et pourtant, je ne peux pas dire que j’ai détesté…

Je pense simplement que ce n’est pas ma lecture favorite tout simplement parceque toute l’histoire se passe sur fond de guerre et de tristesse. Il y a aussi beaucoup de références historiques et géopolitiques de l’époque et tout ça fait que ça allourdit ce témoignage. Certains trouveront sans doute que tous les détails historiques et politiques rendent ce livre encore plus interressant mais personnellement, je n’ai jamais aimé ni l’histoire, ni la géographie et encore moins la politique alors…

Ce que j’ai surtout détesté dans ce livre, plus encore que les explications autour des faits historico-politiques, c’est la mise en page aux éditions J’ai lu! Je ne sais pas si dans une autre édition, c’est mieux mais en tout cas, ici, j’ai pas aimé du tout! Le texte est écrit tout petit et pour les commentaires en pieds de page, il faudrait presque une loupe. Pas non plus de grands intelignes pour aérer le texte, tout est tassé, les chapitres font parfois une trentaine de pages. J’ai pas aimé non plus la présentation des chapitres qui commencent par une description de son contenu ( c’est long et ensuite, il n’y a plus de surprise…)

Passons à ce que j’ai aimé:

Le fait que ce soit une histoire vrai et qu’elle finisse plutôt bien.

J’ai aimé apprendre différentes coutumes chinoises que je ne connaissais pas par exemple tout ce qui se passe autour du mariage (forcé), j’ai été surprise de voir qu’il y a tant de rites autour de cette cérémonie.

J’ai été étonnée de voir, à l’époque, à quel point les femmes étaient insignifiantes dans ce pays.

J’ai aimé le caractère de Ching Lie qui ne se laisse pas faire, qui se retrouve bien souvent obligée de plier devant l’autorité de sa famille pour obéir aux différentes coutumes…

J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de sa vie dans sa famille et avec la musique.

En somme j’ai aimé le côté positif, la bonne évolution des choses malgré les malheurs auxquels elle a dû faire face!

Ma note pour ce livre: 6/10 car je ne peux pas mettre de côté mon manque de motivation dans cette lecture due aux différents points négatifs cités ci-dessus.

Si vous êtes passionnés par les moeurs et coutumes chinoises, que vous aimez l’histoire et la politique, lisez ce livre sans hésiter! Ce n’est pas parceque je n’ai pas été conquise que vous ne le serez pas…

En vidéo: