Les tribulations d’une caissière de Anna Sam

J’ai lu ce livre de 187 pages paru aux éditions Le Livre de Poche.

Pour une petit résumé, c’est par là.

Mon avis:

J’ai apprécié ce livre écrit avec beaucoup d’humour. En effet, ce livre est drôle mais pas seulement car l’auteur dépeind très bien des situations plus ou moins courantes et plus ou moins cocasses que l’on peut voir dans les grands magasins.

Ayant été moi-même caissière dans une grande surface de manière occasionnelle, puisque cela faisait office de job d’étudiant, je peux vous dire que certains passages et même beaucoup m’ont rappelé pas mal de souvenirs (bons ou plus désagréables)…

Le style de l’auteur m’a paru agréable a lire et assez vivant car il y a des dialogues, des mises en scène qui nous permettent de visualiser la scène. De plus les châpitres sont courts et le texte est bien espacé, bref, ce livre était plaisant à lire donc n’hésitez pas et lancez-vous!

Le seul petit bémol (qui n’en a pas vraiment été un pour moi) c’est que, il est vrai que l’accumulation des anecdotes les unes derrières les autres font penser à un blog sur lequel elles seraient rescencées et pour cause,  Anna Sam tenait un blog avant de rédiger son livre mais cela dit, ça ne m’a pas vraiment dérangé puisque je le savais avant d’entamer la lecture de ce petit livre!

Ce que j’ai également apprécié au dela de l’humour contenu dans le livre c’est que Anna Sam défend ses collègues et qu’elle dénnonce dans la bonne humeur tout ce que les caissières doivent « encaisser »: Les clients impolis, les chefs qui ne sont pas toujours sympas et compréhensifs, les horaires abracadabrants, les changements de postes intempestifs, le manque de matériel sur le lieu de travail et toutes les autres conditions de travail qui ne sont pas vraiment folichonnes!

En fait, chaque corps de métier devrait avoir sa « Anna Sam » pour dénoncer avec humour les conditions de travail qui sont en vigueur, cela ferait peut-être bouger un peu les choses, non?

Ma note pour ce livre fort sympa que je conseille volontier est de 8/10, il restera sans doute un moment dans ma mémoire même si il n’est pas un gros coup de coeur.

Ma chronique en vidéo: (accompagnée d’une tranche de vie puisque ce livre m’a fait revivre pas mal de souvenir)

Publicités

La mise à nu des époux Ransome de Alan Bennett

J’ai lu ce livre de 117 pages paru aux éditions Folio.

Pour un petit résumé, c’est par là.

Mon avis:

J’ai aimé ce livre dans lequel on se moque un peu de la bourgeoisie britanique. En effet, malgré les mésaventures auxquelles le couple doit faire face, on ne les plaind pas vraiment puisque nous les vivons comme des rebondissements qui font avancer l’histoire. Et, plus l’histoire avance et plus madame Ransome remet sa vie et son couple en question malgré les 32 ans de mariage et de vie commune. Après avoir été cambriolés, ces personnes se rendent compte qu’elles ne sont pas vraiment attachées à leurs affaires et que la vie aurait pu être autrement, avoir une autre valeur s’ils n’étaient pas si enfermés sur eux-même dans cette vie bougeoise où ils ne côtoient jamais personne!

Madame change petit à petit alors que son mari reste lui-même, l’écart sera de plus en plus grand entre eux au fil de l’histoire, de rebondissement en rebondissement, on se demande si ce couple s’éloigne ou se rapproche, on voit que madame Ransome fait des concessions, ferme les yeux sur ce que son mari pense avoir réussi à garder pour lui mais dont madame est déjà au courant,…

Je ne veux pas vous en dévoiler trop puisque le livre est très petit et qu’il faut vous laisser l’occasion de le découvrir par vous-même car c’est une lecture fort sympatique!

La seule petite chose qui m’a laissé perplexe, c’est la fin… Je ne veux pas vous la dévoiler non plus donc je dirai seulement que personnellement, j’aurais préféré une autre fin… (car j’aime penser que nous vivons tous au pays des Bisounours)

Ma note pour ce livre est de 8/10 car j’ai retrouvé l’humour So British de l’auteur mais que j’ai quand-même préféré La reine des lectrices. D’ailleurs, je vous conseille vivement de lire La reine des lectrices!

Ma chronique en vidéo:

 

Le triomphe du singe-araignée de Joyce Carol Oates

J’ai lu ce livre de 128 pages paru aux éditions Points.

Pour en voir le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ce livre mais je ne peux pas dire non plus que j’ai vraiment aimé ce livre… Bref, mon avis est plutôt mitigé.

En fait, j’ai aimé le fait qu’on puisse vraiment entrer dans les pensées, dans la tête de ce tueur même si par moment, ça fait peur car on se rend compte qu’il n’a pas du tout conscience de sa folie et qu’il croit même avoir des réactions normales malgré les gens qui l’entourent, qui lui disent très, et même trop, clairement qu’il est dingue…

Par contre, ce qui a contrarié ma lecture c’est le fait que le récit est sans dessus-dessous! On dirait que l’auteure à décider de coller tout ce qui lui passait par la tête  sans aucun ordre ni chronologique ni distinctif par rapport aux personnages…

Bref, il y a vraiment des moments où c’est difficile de s’y retrouver et où je me suis demandée qui dit quoi, est-ce une parole ou une pensée??? Sommes-nous dans un délire du tueur ou dans la réalité??? Enfin, vraiment, c’était assez confus!

Ce qui est contradictoire, c’est que je me dis après avoir fini la lecture de la globalité de l’histoire que c’est sans doute un choix de faire de ce récit quelque chose de si confus car c’est vrai que ça va bien avec le portrait psycholigique du tueur que l’auteur a voulu nous dépeindre ici mais bon, il y a quand même des moments où il manquait un petit quelque chose dans le titre du châpitre par exemple pour qu’on puisse s’y retrouver un peu mieux.

Néanmoins, malgré toute cette confusion, j’ai malgré tout tourné les pages de ce tout petit livre assez rapidement car j’avais malgré tout envie de savoir la fin et la fin était comme le reste du livre, c’est à dire qu’elle fait partie de la vue globale du livre que l’on peut se faire lorsqu’on l’a fini, elle n’apporte rien de plus et rien de moins que le reste du livre, elle est juste la pour terminer le portrait psychologique de ce tueur!

C’était ma première rencontre avec un livre de Joyce Carol Oates, ce n’était ni le coup de foudre ni un désastre total, cela dit, j’espère que j’accrocherai mieux avec Délicieuses pourritures, l’amour en double et les autres livres d’elle qui sont dans ma PAL!

Ma note pour ce livre sera seulement un petit 6,5/10 car le fouilli dans les paragraphes, les chapitres et autres m’ont vraiment ennuyée à certains moments de ma lecture!

Ma chronique en vidéo:

 

La prime de Janet Evanovich

J’ai lu ce livre de  331 pages paru aux éditions Pocket. (Lu en ebook)

Pour un bref résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai adoré!!!

C’est drôle, chouette, sympa,… que dire!

Dans ce premier livre d’une série qui met en scène Séphanie Plum, nous faisons sa connaissance lorsqu’elle est au plus bas dans sa vie. N’ayant plus de boulot ni d’argent, elle va se faire embaucher (si on peut dire) par son cousin ou plutôt la secrétaire du cousin en tant que chasseuse de prime et c’est là que les ennuis vont commencer!

Stéphanie va devoir enquêter pour amener Joe Morelli à se rendre à la police de grés ou de force mais Stéphanie de fait que des boulettes et cela engendre un bon nombre de situations plus cocasses les unes que les autres et c’est bien cela qui m’a particulièrement plus dans ce roman.

Cela dit, l’enquête policière est malgré tout bien menée, malgré les bêtises de Stéphanie, on ne perd pas de vue l’enquête et je dois avouer que avant la fin, je n’avais pas trouvé qui était le véritable instigateur des différents meutres (cela dit, je ne suis cherche pas trop non plus ce qui explique que je suis souvent bon plublique).

Donc voilà, un super roman policier où il y a des crimes (sanglants mais pas trop décrits donc les froussardes ne doivent avoir trop peur), de l’humour et qui ne manque pas de rebondissements!

Autant vous re-dire que j’ai adoré et que je vous le conseille à toutes et à tous!

Ma note pour ce livre est de 9/10 car j’ai vraiment beaucoup aimé même si il manque un tout petit quelque chose pour que ce soit un coup de coeur… mais ce fut un très bon moment de lecture!

Ma chronique en vidéo:

Challenge ABC: 2/26.

Flocons d’amour de John Green, Maureen Johnson et Lauren Myracle

J’ai lu ce livre de 346 pages paru aux éditions Hachette.

Pour un bref résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai aimé cette lecture qui m’a permise de repartir quelques années en arrière dans mes premiers émois amoureux, les rendez-vous avec des amis lorsque nous étions adolescents, les discussions entre copines sur les derniers ragots entendus dans les couloirs de l’école,…

J’ai beaucoup aimé ce livre même si il m’a fait réalisé que j’ai peut-être pris un petit coup de vieux depuis cette époque, si bien que par moment j’ai trouvé certaines scènes ou dialogues un peu cul-cul mais enfin, dans l’ensemble j’ai quand-même beaucoup apprécié.

J’ai trouvé ce livre d’autant plus sympathique parcequ’il m’a surppris! En effet, je m’attendais à lire trois nouvelles de trois auteurs différents qui ont écris chacun une nouvelle qui aurait pour thème l’amour sous la neige mais pas du tout! En fait, chacun des auteurs a écrit un morceau de l’histoire en partant d’un personnage différent mais tous se connaissent puisqu’ils vivent au même endroit et fréquente donc les mêmes endroits si bien que vers la fin de l’histoire, il y a une scène qui mêle tous les personnages et j’ai trouvé l’effet très réussi!

J’ai pris le temps d’apprécier, outre les histoires des personnages qui s’entremêlent, l’exercice de style réalisé par ces trois auteurs qui ont réussi à gardé chacun la particularité de leur plume pour l’écriture de leur partie et cela se sent particulièrement lorsqu’on passe à la partie écrite par John Green car les sentiments et les actions y sont décrits de manière plus « masculine » mais quand on a lu l’ensemble des trois histoires, on se rend bien compte qu’il y a eu du travail car les trois histoires s’imbriquent bien les unes dans les autres et cela donne un superbe résultat.

Ma note pour cette lecture sera de 8/10 car j’ai beaucoup aimé même si j’aurais plutôt tendance à le conseiller aux jeunes filles de 15 à 20 ans et pas aux vieille biques comme moi qui en ait déjà 28 car on ne voit plus vraiment la vie de la même façon et cela rend certaines scènes  et discussions vraiment niaises.

Ma revue en vidéo:


L’état de ma PAL: Bien pire qu’hier mais moins que demain… Je crois que cette petite phrase va devenir mon credo donc je vais sans doute arrêter de faire le point sur ma PAL à la fin de chaque message! Tant pis pour ma résolution de janvier 2012, je ferai peut-être mieux l’an prochain…

Un jardin extraordinaire de Sophie Bassignac.

J’ai lu ce livre de 250 pages dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict et les éditions JC Lattès que je remercie tous deux chaleureusement!

Pour un bref résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai aimé cette histoire familiale qui entremêle les péripécies de tous les membres de la famille de Maud.

Maud est une femme assez exubérante et bavarde qui a des idées loufoques (parfois franchement amusantes) qu’elle canalise tant bien que mal en entretenant son jardin extraordinaire.

Le livre commence sur un retrour de vacance. Maud et son fils prennent le train. Maud discute haut et fort avec un inconnu et son fils est plutôt honteux d’avoir une mère hors norme. Cette rencontre se termine dans un échange de carte de visite entre Maud et Fox, l’inconnu du train. Durant tout le roman, on sent que Maud est mal dans sa peau et qu’elle cache cela derrière sa façon d’être originale. On sent qu’elle a besoin de se rassurer sur son physique et sur son couple. C’est en cela que cette rencontre avec Fox va prendre toute son importance…

Durant la lecture de ce livre, l’auteur nous donne l’occasion de sourire face à des scènes de la vie de cette femme excentrique et d’avoir de la compassion pour les membres de sa famille qui doivent supporter ses idées insolites et son caractère qui n’est pas piqué des vers face à sa future belle soeur qui est, elle aussi, assez excentique mais dans un style plus Bio et Zen.

Bref, vous l’aurez compris, au fil de l’histoire, j’ai pu mettre le doigt sur toute une palette d’émotions qui malheureusement me sont parvenues qu’à la fin de la lecture. Mais pourquoi seulement une fois le livre fini? Tout simplement parceque je n’ai pas réussi à éprouver beaucoup d’empathie pour les personnages lorsque j’étais dans ma lecture. Il leur manquait un petit quelque chose pour qu’ils puissent réellement prendre du relief et tout s’est mis en place, pour moi, à la toute fin de l’histoire. Etrangement, Maud et sa famille ainsi que toute l’histoire ont pris des couleurs et du relief  après avoir lu la chute du roman car le dénouement m’a semblé très beau et m’a permis de revoir mon avis sur toute ma lecture qui jusque là me semblait un peu superficielle.

Concernant la plume de Sophie Bassignac, elle est très appréciable, simple mais recherchée. En effet, l’auteur a dû faire des recherches en botanique car les différentes descriptions des plantes et des jardins sont bien faites! Je pouvais presque me promener, moi aussi, dans ce jardin extraordinaire et imaginaire. L’écriture est fluide ce qui rend aisé le passage d’un personnage à un autre.

De manière générale, j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce petit roman.

Ma note pour ce livre sera de 7,5/10 car c’était pas mal du tout mais ce n’est pas un coup de coeur pour moi, peut-être le sera-t-il pour quelqu’un d’autre!

Je remercie encore les éditions JC Lattès et Livraddict pour ce partenariat qui m’a permis de découvrir cette agréable roman.

La revue en vidéo:

L’état de ma PAL:  aujourd’hui, c’est pire qu’hier mais sans doute moins catastrophique que demain…

Les éveilleurs Tome 1 de Pauline Alphen

J’ai lu ce livre de 518 pages paru aux éditions Hachette.

Pour un petit résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai aimé ce livre bien que ce ne soit pas un gros coup de coeur.

A vrai dire, ce n’est pas un style dont j’ai l’habitude, comme je le disais à mon mari durant la lecture, c’est assez fantastique comme style et je n’aime pas trop ça en générale mais là, il y a un petit je ne sais quoi qui me pousse à poursuivre la lecture, peut-être la plume de l’auteur qui est plutôt agréable même si j’ai décelé pas mal de fautes dans le texte.

J’ai eu l’impression lors de la lecture de partir en voyage dans une contrée paisible et féérique avec comme compagnons les jumeaux Jad et Claris. J’ai apprécié mais je dois avouer que au bout d’un moment, j’ai commencé à me demander où l’auteur voulait en venir, qu’allait-il donc arriver car tout ne pouvait pas rester aussi paisible car ça en devenait un peu lassant.

Certes, il y avait bien le mystère de leur mère disparue et le récit de ce que sont les temps d’avant (ceux qui ont lu le livre comprendront de quoi je parle) mais à part ça, c’était un peu trop calme, mou et pourtant, j’avais envie d’en savoir plus.

J’ai été un peu déçue qu’il y ait de l’action que dans les 50 dernières pages même si le reste de la lecture a été, comme je vous le disais, très plaisante. Donc j’ai envie de voir ce que donne le tome 2 mais je dois dire que pour ce premier tome, ce fût seulement un bon moment de lecture sans plus.

Ma note pour ce livre est de 7/10, j’ai hâte de voir si le tome 1 était là pour planter le décors car dans ce cas, le tome 2 fera peut-être remonter la note de ce premier volet de l’histoire!

Ma revue en vidéo:

L’état de ma PAL: Je préfère ne pas en parler pour l’instant…