Au secours Pardon de Frédéric Beigbeder

J’ai lu ce livre de 319 pages paru  aux  éditions Grasset.

Pour un berf résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai aimé retrouvé le style de F. Beigbeder que j’avais déjà apprécié lors de la lecture de « 99 francs ». Au delà du style, on retrouve également le personnage principal, Octave, qui a à peine changé… En effet, notre cher Octave ne vit plus en France mais en Russie car il a changé de boulot et est devenu une sorte de chasseur de tête dans le manequinat et il est bien connu que tous les plus beaux mannequins viennent de pays slaves. En Russie, il vit sa vie, boit, se drogue toujours autant que lorsqu’il vivait en France dans le monde de la publicité.

Octave va rencontrer en Russie un prêtre orthodoxe qu’il avait connu en France et va se confier à lui (tout au long du livre, il se confesse), on va remarquer au fur et à mesure qu’il s’en veut de n’aimer les femmes que pour leur physique mais que rien n’est jamais de sa faute, tout est toujours la faute de sa famille, de son boulot,… Le prêtre va lui faire rencontrer une très jeune fille de 14 ans qui pourrait gagner le concours de manequin qu’il va organiser (Octave, pas le prêtre hein!) et Octave, après avoir rencontré cette fille, va en tomber fou amoureux.

Cette fille est beaucoup trop jeune pour lui mais elle est belle et a du répondant bref, elle a tout pour lui plaire… Pourtant, au delà de la différence d’âge cet amour sera impossible et cela va mener Octave à sa perte!

Bref, je vous ais raconté l’histoire du livre mais en lisant ce bref résumé, vous n’aurez pas vu le quart de la moitié des informations qui sont dans ce livre car Octave, lors de ses confessions, va aussi dénoncer beaucoup d’autres choses concernant le manequinat mais aussi les familles monoparentales, les produits make-up, le racisme,…

J’ai donc beaucoup aimé ce livre auquel je donne la note de 8,5/10!

Ce n’est pas un coup de coeur mais un livre que je conseillerais volontié aux amateurs du style de cet auteur!

Pour voir mon avis en vidéo:

L’état de ma PAL: 237/239

Publicités

Fantômes d’hiver de Kate Mosse

J’ai ce livre de 255 pages paru aux éditions Le Livre de Poche.

Pour un petit résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Je n’ai pas vraiment accroché aux 50 premières pages mais la suite de l’histoire a bien rattrapé le coup!

En fait, je pense qu’il a fallu le temps que je m’attache au personnage de Freddie et en plus je dois dire que lorsque je lisais ces 50 premières pages, j’étais assez distraite ce qui n’aide pas…

Cela dit, à partir du moment où Freddie a un accident de voiture et qu’il traverse un bois pour rejoindre le village le plus proche, je me suis plongée au fond dans l’histoire et j’ai vraiment beaucoup apprécié!

Il n’y a malgré tout pas un grand mystère, on se doute assez rapidement de qui sont les personnages fantômatiques. Aussi, Freddie mène son enquête pour pouvoir retrouver Fabrissa, une jeune femme pour qui il a eu le coup de foudre durant une soirée au village et qui semble s’être volatilisée.

Les fantômes n’étant pas « méchants », je n’ai pas vraiment été angoissée durant la lecture de ce roman et c’est peut-être dommage pour un thriller… Cela dit, l’histoire est quand même assez originale et c’est ce qui fait que je l’ai tant appréciée.

Bref, étant le premier livre de cet auteur que j’ai l’occasion de lire, je n’ai pas été déçue, un jour j’achèterai « Labyrinthe » qui me tente beaucoup!

Je décerne donc une note de 9/10 à ce roman car j’ai vraiment aimé l’histoire inspirée d’un fait historique!

En effet, je n’y ai pas encore fait référence mais j’ai vraiment adoré la petite note de l’auteur, à la fin du livre, qui nous explique en 2 petites pages ce qui est tiré d’un fait historique documenté et ce qui est le fruit de son imagination!

Vous l’aurez compris, j’ai aimé ce livre donc je le conseille vivement à tous!

Mon avis en vidéo:

Etat de ma PAL: 238/239

Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons de Jasper Fforde.

J’ai lu ce livre de 295 pages paru aux éditions Fleuve noir dans la collection territoire.

Pour un très bref résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Que c’est lent, que c’est mou, que de blabla pour pas grand chose… Bref, vous aurez compris que je n’ai pas vraiment apprécié cette lecture!

Déjà, j’ai eu du mal au début car l’auteur m’a propulsé dans un monde inconnu sans me présenter les personnages étranges qui en font partie et je n’ai pas vraiment aimé ça! Il l’expique dans les pages suivantes, rassurez-vous, sinon je crois que j’aurais vraiment abandonné très rapidement!

Une fois que j’ai compris qui était qui et surtout quel était le rôle de chacun, c’est l’histoire qui cette fois me déplaisait pour la simple et bonne raison que les personnages causent beaucoup mais y a rien qui bouge pendant près de 200 pages, c’est un peu long quand on sait que le livre fait 295 pages en tout et pour tout!

Si vous voulez lire ce livre pour tester car après tout, nous n’avons pas tous les mêmes goûts! Je peux dire qu’il ne manque pas d’humour, surtout concernant certains sortillèges et les noms des différents personnages et surtout, si comme moi, vous peinez jusqu’à la page 200, rassurez-vous, les 95 dernières pages sont les meilleures, toute l’action s’y trouve et heureusement parceque sans ça ce livre aurait eu une cote en dessous de la moitié!

Ma note  pour ce livre jeunesse (que je conseille que aux amoureux des dragons et aux passionnés de fantasy qui y trouveront peut-être leur compte) 6/10 car je me suis vraiment beaucoup trop ennuyée durant cette lecture!

Voici ma revue en vidéo:

225/227 +14 petits nouveaux dans ma PAL= 239/239 et on repart avec la fameuse bonne résolution de janvier 2012 que je n’ai pas tenue… le but est toujours de faire descendre la PAL sous les 200 livres!

Geisha de Arthur Golden

Pour le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Magnifique histoire d’une petite fille qui devra affronter la vie et sa cruauté pour devenir une Geisha réputée.

J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir la vie d’une Geisha car c’est le premier livre que je lis à ce sujet et j’y ais appris pas mal de chose. D’ailleurs, je pensais les japonnais beaucoup plus réservé et à cheval sur les bonnes manières et la discrétion alors que dans ce livre, on nous dévoile un peu l’envers du décors…

J’ai beaucoup apprécié le style de l’auteur qui m’a permis de découvrir cet univers Japonais sans que je m’ennuie un seul instant car la vie de Sayuri est trépidente, il y a plein de péripécies et j’ai toujours eu envie de savoir ce qui va lui arriver ensuite. Va-t-elle retrouver sa soeur? Va-t-elle devenir une Geisha? Va-t-elle réussir à faire face à la méchanceté d’Hatsumomo (sa rivale)? Va-t-elle réussir à conquérir le soeur du président? Va-t-elle survivre à la guerre?Voilà une partie des questions qui m’ont tenues en halène tout au long de ma lecture.

Bref, ce fût une lecture très agréable et instructive, j’attends avec impatience de pouvoir visionner le DVD du film!

Ma note pour ce livre sera de 8,5/10 car j’ai vraiment beaucoup aimé mais qu’il manquait un petit rien pour que ce soit un coup de coeur… (Je ne sais même pas vraiment ce qu’il manque à vrai dire!)

L’état de ma PAL: 223/227 + Vent d’est, vent d’ouest + La lumière du lac + la femme de guerre que ma maman a retrouvé à la cave et m’a conseillé… Résultat: 226/227!

Qui veut tuer Britney? de Sean Olin

J’ai lu ce livre de 294 pages paru aux éditions Albin Michel, Collection Wizz Supsense (Jeunesse).

Pour le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

Hors mis quelques coquilles ou autres mots anglophones non traduits, ce livre n’est pas mal du tout!

C’est un thriller psychologique qui met en scène Britney qui va voir ses proches mourir les uns après les autres. De ce fait, elle se sent de plus en plus visée. En effet, il y a des moments où elle en devient agacante à force de se dire que c’est de sa faute…

Une dame, agent de police, sera chargée de l’enquête. Le lecteur, prit par l’histoire, suivra avec attention  les différentes pistes que l’agent de police poursuivra pour trouver l’assassin. Bien entendu, le lecteur est baladé sur quelques fausses pistes avant de comprendre qui est le véritable tueur.

Je pense même que seuls les déctives dans l’âme arriveront à trouver avec certitude le tueur avant la fin du livre même si après coup on se dit « mais oui, bien évidemment, ce ne pouvait être que…! »

J’ai aimé ce livre car la fin m’a semblé assez inattendue et que finalement, ce livre n’a pas grand chose d’un livre jeunesse si ce n’est les histoires d’adolescents avec leurs petites disputes et leurs histoires d’amour. Sinon, c’est un thriller dans lequel on retrouve quelques scènes assez violentes et plutôt bien sanglantes ainsi que des scènes de meutres qui ne manquent pas de détails sordides! Peut-être n’est-ce pas un livre adapté à un public trop jeune..

Ma note pour ce livre (surtout pour la fin) 8/10

Etat de ma PAL: 224/227

En vidéo:

Le labyrinthe du temps de Maxence Fermine

J’ai lu ce livre de 186 pages paru aux éditions Le Livre de Poche.

Pour en lire le résumé, c’est par ici.

Mon avis:

J’ai beaucoup aimé l’histoire de cet archimandrite (religieux) explorateur qui va porter la bonne parole en 1803 et qui, après une attaque du bateau sur lequel il voyageait,  devient le seul survivant  avant se se retrouver pris au piège sur une île mystérieuse où le temps s’est arrêté. Il avait emmené pour tout bagage un coffre mystérieux qui serait au centre d’une profétie.

En effet, ce coffret aurait appartenu à Tahar le sage et contiendrait une des 3 clés qui permettrait d’accéde à une vérité que le Vassili Evangelisto a hâte de découvrir. Pour découvrir cette révélation, il doit d’abord pouvoir reunir les 2 autres coffres identiques à celui qu’il possède déjà si ce n’est qu’ils ne sont pas réalisés dans la même matière, ils sont chacun fermés par 7 codes à décrypter. Une fois les 3 coffres ouverts, il faut encore trouver le dernier coffre qui est celui qui détient le secret de la prophétie et l’ouvrir avec les trois clés trouvées dans les coffres.

Vassili Evangelisto va réussir à remettre le temps en marche et vu rapidement s’appercevoir que cette île recèle pas mal de mystères…

Atour de cette aventure, il y a bien entendu, des rencontres qui vont avoir lieu, des amitiés qui vont se forger et même de l’amour qui va naître entre certains personnages vivants sur l’île.

C’est une histoire d’aventure bien constuite, comme un conte pour enfant, contenant des énigmes que le personnage principal va résoudre, un voyage, une île inconnue, des personnages attachants et surtout une morale à la fin qui est écrite en toute lettre: ne négligez pas vos amis et profitez du temps présent!

Même si c’est histoire est moins poétique de Neige ou Le violon noir du même auteur, j’ai malgré tout beaucoup aimé ce conte!

Ma note sera de 8,5/10 car j’ai trouvé ce conte merveilleux mais peut-être un peu trop « religieux ou moralisateur » et surtout moins poétique que les deux autres livres que j’ai pu décourvir de cet auteur. Cela dit, j’ai quand-même beaucoup apprécié cette histoire.

Etat de ma PAL: 225/227

En vidéo:

Un cadeau du ciel de Cécilia Ahern

J’ai lu ce livre de 351 pages paru aux éditions Flammarion.

Pour le résumé c’est par ici.

Mon avis:

C’était mon premier livre lu de cet auteur et j’ai apprécié son style d’écriture qui est accessible à tous. C’est un roman qui est à la croisée des genres, entre la chick lit et le conte de Noël et je peux vous dire tout de suite qu’il ne m’a pas complètement convaincue!

Même si j’ai passé un agréable moment de lecture, j’ai trouvé que la première centaine de pages était un peu longue car je n’arrivais pas à m’accrocher à l’histoire et ceci provient certainement du fait qu’il y a une histoire racontée par un des premiers personnages et que je m’embrouillais dans les noms de tout ce joli monde… De plus, le personnage principal se trouve être quelqu’un d’odieux que l’on apprend à connaître et à apprécier au fil de l’histoire mais au premier abord, on n’aurait pas envie de le connaître personnellement alors, lire « son histoire »…

Le personnage principal, Lou, va rencontrer un SDF, Gabe (surnom de l’ange Gabriel, à moins que ce soit un démon…?). Gabe va tenter d’ouvrir les yeux de Lou sur le mal qu’il fait autour de lui en négligeant autant son entourage au profil de son travail. Il y a un peu de magie genre conte de Noël autour de cette rencontre entre Gabe et Lou qui rend l’histoire plus chaleureuse et plus appréciable mais alors, pourquoi tout casser avec cette fin???

Attention, dans le paragraphe suivant suivant je dévoile la fin de l’histoire, veuillez sauter le paragraphe si vous ne voulez pas la connaître!

En effet, ce qui m’a le plus dérangé dans ce roman c’est la fin, même si il y a une morale à l’histoire et que tout ceci nous fait comprendre qu’on n’est pas sur terre que pour travailler et qu’il faut profiter de sa famille et des gens qu’on aime car on n’est pas sur cette terre pour toujours et que la faucheuse peut surgir de n’importe où à n’importe quel moment pour nous enlever la vie, j’aurais quand-même vraiment préféré un happy end!

Ma note pour ce livre sera de 7/10, ce n’était pas désagréable à lire et une fois accrochée aux personnages, je voulais savoir la suite mais j’ai été tellement désagréablement surprise pas la fin que je ne pourrais pas mettre plus que 7/10…

Etat de ma PAL: 226/227

En vidéo: